Les origines du Supermotard

La naissance et l’évolution du Supermotard

Le supermotard est né de l’autre côté de l’Atlantique aux USA en 1979 sous l’impulsion de Gavin Trippe et de la chaîne ABC, la première course est organisée à Carlsbad Raceway (Californie) sur une piste très large est constituée d’une immense partie terre, développée avec l’aide du jeune Eddy Lawson (17ans). A l’époque les machines de speedway style Harley Davidson XR 750 sont de la partie avec à leur côté les motos de cross équipées de pneu « route »et autres bitza.

Micke fay supermotard oldschool

Le Superbikers ( Supermotard ) était née ! Au fil des courses et la notoriété grandissante et une piste plus adapté aux pilotes de vitesses suite à une remarque du journaliste Bob Iger a Trippe sur le fait de s’étonner de ne pas voir Kenny Roberts ! Les stars viennent pour cette grande réunions où est sacré  le meilleur pilote toute disciplines confondues : Kent Howerton, Jeff Ward, Bubba Shobert, Ricky Graham ,Chris Carr et Freddie Spencer.

Les premières images :

Le premier champion 1979 du Supermotard fut Kent Howerton (Champion motocross AMA) suivirent Eddy Lawson, Jeff Ward …..

Wayne rainey eddy lawson supermotard course
Wayne Rainey et Eddy Lawson

L’épopée ABC Superbikers dans l’émission Wide World of Sports sous l’air du présentateur Jim MacKay continuera jusqu’en 1985 puis viendra le concept des Séries Américaines de Supermoto moins médiatisé, le genre décline pour revenir en 2003 sous l’égide de l’American Motorcyclist Association (AMA) jusqu’en 2009 ou le dernier titre a été remporté par le Français ; Sylvain  Bidart.

En parallèle les X-Games, grand show à l’américaine, avec des parties terre typées SX et départ en ligne comme en cross font la part belle au spectacle, mais le supermotard outre Atlantique est dans le creux de la vague et disparaît de cette grande réunion en 2009.

X Game supermotard supermoto usa

En France :

Les débuts de la compétition voient le jour en 1986 avec la première course au circuit Carole avec déjà des stars du cross ; Jean Claude Olivier (futur boss de Yamaha Motor France) ou Jean Paul Mingels le vainqueur.

JCO Yamaha supermotard
Jean Claude Olivier

 

Jean Marc Besozzi Triumph Tiger 750 supermotard
Jean Marc Besozzi Triumph Tiger 750

Le circuit de Monthlery en 1987 reçoit sa première épreuve, la grille de départ était occupée par différents montages de la Yamaha 500 XT avec les premières préparations du magasin « Les2roues » qui officie toujours en championnat,  jusqu’aux motos « usine » de l’époque :

Yamaha 500 XT supermotard
500 XT
Yamaha YZ supermotard
Yamaha 490 YZ Officielle

En 1988 le Championnat de France prend forme, il est remporté par un futur grand nom de la discipline : Laurent Pidoux sur Husqvarna, pilote de Marcel Seurat qui sera un acteur incontournable du Supermotard Français. Le vice-champion de France n’est autre que Stephane Peterhansel fraîchement embauché par Yamaha et qui la même année remportera la course de Montlhery au guidon d’une Yamaha 600TT préparée spécialement avec kit 680cc et d’une fourche plus performante  d’YZ 490 :

Yamaha TT supermotard
Yamaha 680 TT SM

L’engouement de Yamaha à travers JCO les emmènent à créer la Yamaha 250 TDR ,  véritable Supermotard de série. La création d’une coupe de marque voit le jour : La « TDR Fun Cup »

240 TDR Fun Cup supermotard
250 TDR fun cup

La France se découvre une vraie passion pour la discipline et les annonceurs surfent sur cette nouvelle popularité qui allie le spectacle et le mélange des genres. Nous voyons naître « Le Guidon d’or » en 1989 à l’initiative de Alain Brochery et Philippe Vassard, qui va réunir les plus grandes stars de la compétition moto au fil des années : Eddy Lawson , Wayne Gardner, Kewin Shwantz , John Kocinski, Cyril Neveu, Serge Bacou, Stephane Peterhansel, Jean-Michel Bayle, Stephane Chambon, William Rubio, Christian Sarron, Jeff Ward, Jacky Vimond, Eddy Seel, Regis Laconi, Michael Pichon ……….

Guidon d’Or 1993:

À l’origine le Guidon d’or se déroulait au Circuit Carole puis migrât au palais omnisports de Bercy jusqu’à son arrêt en 2006.

Bayle supermotard guidon d or 500 CR honda
JMB
Supermotard BERCY Guidon d'or
Bercy 2005

Au fil des années, les Français se placent au 1er rang de la discipline, notamment avec Stephane Chambon, le premier champion starrifié du supermotard. Son mentor, Marcel Seurat le hissa sur la plus haute marche du podium comme de nombreux pilotes après lui tel que Willian Rubio, Laurent Pidoux, Thierry Van den Bosh, Boris Chambon…..

Il mit aux avant-postes la marque Husqvarna qu’il importait via la SIMA en créant au passage la plus courrue des coupe de marque : le Challenge One.

Supermotard Marcel Seurat
Clin d’oeil à Marcel Seurat

Les pilotes Français seront vainqueurs du Supermotard des Nations (Championnat  du monde par Equipe) à 4 reprises , 2003, 2007, 2010 et 2011 ,  les titres de Champion du Monde de Boris Chambon (2005) , Thierry Van Den Bosch (2002,2004 et 2006), Adrien Chareyre (2007,2008 et 2009) et Thomas Chareyre (2011) , la domination de Sylvain Bidart dans différents championnats nationaux : France (2008, 2009, 2010 et 2011) , USA (2009), Espagne (2009)  et Suisse (2010) nous démontrent le niveau national en grande forme !

Supermotard equipe de france nations
Nations 2011

 

De la compétition à la route:

Au niveau des constructeurs plusieurs marques surtout Européenne vont se lancer dans la production de Supermotards de route et de compétition, Husqvarna , KTM, Cagiva …..

Le Francais Patrick Barigault présentera au Salon de Paris 1986,  avec sa marque Barigo associé à Siccardi  le modèle « Magie Noire » rebatissé pour cause de nom déposé :  Tanagra,

Supermoatrd Barigo Tanagra france
Barigo Tanagra

 

Puis après son rachat par Perrotin en 1992 ; la S92 toujours motorisée par Rotax

Supermotard français barigo 600
Barigo S92

 

Du côté des grosses production, la Gilera 600 Nordwest 1991 :

Supermotard Gilera 600 nordwest
Gilera 600 Nordwest

La première KTM Duke, le début d’une longue série:

Supermotard KTM Duke origine
Ktm 620 Duke

Maintenant les Supermotards urbains ont augmentés en volume avec les Hypermotard déclinées par Ducati, Ktm…….. Le Supermotard après des hauts et des bas est encore présent sur la scène moto,  avec toujours le côté Fun qui l’as vu naître !!

Découvrez également : Supermotard, les motos d’hier, d’aujourd’hui et de demain…

[themoneytizer id= »7392-16″]

 

8 pensées sur “Les origines du Supermotard

  • 28 juin 2016 à 18 h 38 min
    Permalink

    Le supermotard, une discipline sous exploitée, c’est super spectaculaire, après, bien sûr tout dépend des forces en présence…Et un grand merci à Messieurs BROCHERY Alain et VASSARD Philippe de nous avoir mis des étoiles plein les yeux… Merci

    Répondre
  • 16 juin 2016 à 16 h 24 min
    Permalink

    Bonjour les amis, quelques petites rectifications pour que l’histoire garde de la justesse dans ses récits, il est vrai que le début du Supermotard en France à plus de 30 ans et qu’il n’est pas simple pour les rédacteurs de trouver ou retrouver les informations de la naissance de la discipline.
    C’est en 1983, que nous avons organisé sur le circuit Carole(Moi et Philippe Vassard) le 1er supermotard en Europe (et non pas en 86 comme précisé dans ce papier), il y avait eu une 1ere tentative en 1981 toujours à Carole, qui avait été organisé par Ph.Debarle, journaliste bien connue des sports mécaniques. Nous avons de suite mis en place le 1er Championnat de France suite à un contrat avec la ffm dont le président était Jean Pierre Mougin, en effet, à l’époque SUPERMOTARD était une marque protéger commercialement, nous en étions les propriétaires, de fait, le championnat portant le même nom avait fait l’objet d’un contrat trés précis, c’était la 1ere fois que la fédération contractait un accord commercial avec une société privé…à l’époque c’était totalement impensable…Ont suivis toute les coupes de marques dont l’article fait état et même d’autres : TDR fun cup, le challenge CRX 500 Honda, les divers coupes Husqvarna…etc, nous organisions toutes ses coupes suite à des accords commerciaux avec les importateurs. Nous créons le guidon d’or, le 1er à eu lieu en 1987, ou nous faisons venir le vainqueur du Superbiker US , Kent Howerton, puis, ensuite toutes les stars comme précisées dans le papier…Jusqu’en 1992 la totalité des courses et championnat étaient aux couleurs de Chesterfield (groupe Philipp Morris/marlboro), qui avait littéralement « acheté » l’ensemble de nos organisations (championnat de France SM, Guidon d’or, short track de Paris, Biker de Montlhéry, etc…), en fait, Chesterfield avait conclu un contrat avec notre société (Sékoïa) et ce sur plusieurs années et non pas « épreuve par épreuve »…la loi Evin qui interdit les cigarettiers sonne la fin de la récréation …nous cessons l’activité et, à partir de 1993 les années passant, la discipline perd de son intérêt…vous connaissez mieux que moi la suite …puisque mon activité dans le cinéma m’a écarté des circuits pendant 20 ans, n’étant de retour dans la moto qu’en 2013 ou j’ai mis sur pied la Grande fête nationale de la moto – X-Roadster dont la 1ere édition à eu lieu en 2014…voilà, pour les acro à cette superbe discipline…vous en savez un peu plus 🙂 et merci a 17 pouces de nous informer régulièrement sur cette discipline , Alain Brochery

    Répondre
    • 20 juin 2016 à 16 h 59 min
      Permalink

      Merci pour ces précisions qui on fait l’objet d’une mise à jour 😉

      Répondre
  • 9 juin 2013 à 9 h 18 min
    Permalink

    Salut les gars,
    Votre article sur le supermotard est très bon, je ne vous cache pas qu’il manque quelques points important, étant un vrai connaisseur de cette discipline depuis son origine, je me permet.
    Merci quand même
    Alain Brochery créateur et importateur du Supermotard en France , Guidon d’or, short track a la cipale de Paris

    Répondre
    • 18 juin 2013 à 16 h 30 min
      Permalink

      Bonjour Alain, avant tout merci , il est vrai qu’il manque quelques éléments qui se sont évaporés aussi avec ma mémoire et les années , j’aurai parler de toi et de ton investissement dans cette discipline , cela sera l’occasion de faire un article ultérieurement.

      A bientot

      Répondre
  • 10 octobre 2012 à 20 h 06 min
    Permalink

    Bonsoir,vous fêtes un historique du  » supermot’  » très intéressant.Mais pourquoi ne parlez-vous pas de Jean-Pierre GINESTA ? Merci de me répondre.Cordialement C.BUENO.

    Répondre
    • 11 octobre 2012 à 7 h 59 min
      Permalink

      Bonjour Carlos , ont à tracé les grandes lignes du Supermotard , les préparation sur base XT de JP Ginesta aurait put être dans l’article , ainsi que les préparations Crocodile Motor et le 600 XR à cadre alu , les DR de chez Bazin ……tans de choses à dire qui feront peut l’objet être un autre sujet d’article , Sportivement.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *