Championnat de France: les forces en présence

Après l’ouverture du championnat Prestige à Villars, et juste avant la deuxième manche à Magny Cours, l’équipe de 17pouces.net a demandé leurs impressions à 5 pilotes qui peuvent prétendre à de très bons résultats cette saison: Sylvain Bidart (Honda, #1), Aurélien Grelier (Yamaha, #127), Waren Bougard (Yamaha, #9), Fred Guérin (Suzuki, #55), Thomas Verscheure (TM, #11).

 

Sylvain : pilote du team Luc1, champion de France en titre et d’une redoutable régularité, il sera difficile à détrôner.

Sylvain  n’a pas été vraiment inquiété à Villars. Il était après tout sur son circuit, et c’est seulement sous la pluie lors de la dernière manche qu’il a cédé du terrain à Aurélien Grelier. Il sort de cette première manche avec 9 points d’avance au classement général.

« Aurélien et Waren sont mes deux plus gros adversaires, c’est avec eux que je vais devoir me battre. Évidemment, Fred aussi pourra venir chercher des points et être un concurrent à prendre en compte. J’ai 9 points d’avance au général, mais le nouveau système de points est [très mauvais] [les mots exacts utilisés par Sylvain ne peuvent pas être reproduits directement! NDLR]. Le moindre problème peut coûter beaucoup de points et avoir de grosses conséquences sur le classement. En tout cas pour l’organisation de la saison, la FFM devrait mieux prendre en compte les points de vue des pilotes et engager de vraies discussions. »

 

 

Aurélien : il fait son retour cette saison au sein du team Blot, après avoir été éloigné des circuits pendant toute l’année 2011 pour cause de blessure à Tours.

« Je suis assez confiant, même si a Villars ce fut difficile ! Je ne connaissais pas la piste et puis le stress du retour, la nouvelle moto, nouveau team – mais voilà j’ai roulé pour assurer et monter en puissance pendant la saison !
Je garde l’objectif d’être champion ; j’ai du bon matos et un team génial donc je veux gagner ! Après si je ne gagne pas, mais que j’ai l’impression d’avoir quand même tout donné pour ça, je serai satisfait… Ça roule vite devant, Sylvain et même Waren sont rapides, mais j’adore me battre avec eux car ils sont virils sur la piste mais très corrects, et ça donne de super bagarres, c’est un régal ! »

 

Waren : dans le team Les2roues depuis 2011, 3e du Championnat 2011, Waren attaque fort dès le début de la saison, et il faudra compter avec lui sur le podium (lire une présentation plus complète en cliquant ici).

« Je suis plutôt satisfait de mon week-end à Villars, car je ne savais pas trop où j’en étais avant d’arriver… Après ma saison 2011 prometteuse, j’avais forcément envie de montrer que j’étais là, et je voulais absolument intégrer le Top 3 tout de suite pour ne pas me faire distancer d’emblée au championnat! Cette année mon objectif n’est plus de finir 3e, c’est déjà fait, maintenant je veux gagner ! Je sais bien que ce ne sera pas chose facile car mes adversaires directs (Sylvain et Aurélien) sont encore une fois très rapides, mais je sais aussi que j’ai le niveau pour me battre avec eux et pour aller les chercher, il ne me reste plus qu’à le faire ! Il faudra aussi compter sur quelques autres ‘outsiders’ comme Fred Guérin, Jean-Michel Grange, Patrice Fesquet et bien sûr sur les ‘anciens’ Stéphane Blot et David Baffeleuf… »

 

Fred : après 2 ans au sein du team Luc1 et un palmarès impressionnant pour son âge, il fait cavalier seul dans sa nouvelle structure Triple 5, et affiche clairement ses ambitions (lire une présentation ici).

« La saison 2012, je la vois comme une année d’apprentissage avant de pouvoir jouer le titre l’année prochaine – mais j’espère tout de même me battre pour le podium final.
Je trouve en revanche complètement stupide leur système de points [le nouveau système de points de la FFM, voir encadré, NDLR]. Sportivement, j’ai vu que Sylvain était au dessus comme on pouvait s’y attendre, ce sera l’homme à battre, c’est un pilote sérieux qui travaille professionnellement ; à nous d’en faire autant pour essayer d’aller le chercher ! Ensuite Waren et Aurélien sont toujours là et j’espère me battre avec ces pilotes pour les podiums et victoires de manche dès Magny-Cours… »

 

Thomas : seul pilote du team TM pour la saison 2012, il a montré beaucoup de talent malgré une dure chute en 2010 ; en 2011, c’est avec brio qu’il a représenté la France en équipe Junior pour le Supermot des Nations en Espagne. Cependant Villars a été récemment pour lui une contre-performance.

« A Villars, comme tu as pu le voir j’étais malade, je n’ai jamais su à quoi c’était dû. Mais je n’ai pas pu mettre de rythme lors des essais et des qualifications sans avoir envie de vomir. J’ai tout donné (enfin le peu que j’avais) au début des chronos dans la roue de Waren pour tenter de claquer un temps, mais mon transpondeur n’a pas fonctionné mes deux premiers tours lancés. Je suis ensuite reparti mais j’ai vomi au bout d’un temps. Qualifié 15, alors que je n’avais pas raté la première ligne sur cette piste que j’adore quelle que soit la course depuis 2009 ! En première manche, j’ai réussi à remonter 6 ou 7 au 2e tour, mais je n’ai pas pu garder le rythme je n’étais encore pas bien; j’ai rétrogradé jusqu’à la 15ème place. Seconde manche chute en début de manche. Je ne rentre pas dans les 20. Et dernière manche sous la pluie je chute au premier tour et dois jeter l’éponge… »

Souhaitons à tous une belle saison 2012, avec de tels pilotes les manches vont être âprement disputées pour le plus grand bonheur des spectateurs et amateurs. 17pouces.net se fera un plaisir de suivre le Championnat !

 

 

[titled_box title= »Le nouveau système de points » variation= »silver »]La FFM a mis en place pour cette saison un nouveau système d’attribution des points pour le classement général. Ce système attribue également des points aux pilotes qui ne se qualifient pas en catégorie Prestige, mais en catégorie Challenger; auparavant les pilotes ne recevaient aucun point en Challenger. Ces points sont donnés en fonction des classements dans des finales séparées. Si l’intention est louable, la mise en oeuvre est très critiquable.

Ce système ne différencie pas assez les pilotes Prestige et les pilotes Challenger; par conséquent, un pilote qualifié en Prestige qui se voit obligé d’abandonner lors d’une finale, quelle que soit la raison, ne remporte aucun point, alors qu’un pilote qualifié en Challenger en remportera plus que lui. Par ailleurs, le nombre de points perdus lors d’un abandon est beaucoup plus important que dans les saisons précédentes, et pénalise lourdement les pilotes. [/titled_box]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *