GP de France à Carole: les frères prodiges du supermotard à l'honneur

Que dire lorsqu’on voit Adrien et Thomas Chareyre à l’œuvre ? On se trouve facilement sans voix devant autant de talent. Parfois frères ennemis, mais surtout frères prodiges, ils ont encore enflammé le public venu nombreux à Carole – plus de 6000 spectateurs ont fait le déplacement pour la finale du championnat du monde de supermotard.

Les organisateurs peuvent être fiers de cette manifestation qui s’est déroulée sans un accroc ; ils ont été aidés par une météo très clémente. C’était donc un week-end très agréable pour les spectateurs, fort en émotions pour tout le monde. C’est Adrien Chareyre qui se hisse en haut du podium de la journée, et c’est son frère Thomas qui remporte le titre si convoité de champion du monde 2012.

Lors de la conférence de presse qui a suivi sa victoire, Thomas a confié que le week-end avait été très dur mentalement pour lui, à cause de la forte pression ; arrivé à Carole avec 20 points d’avance au classement général, il se devait de gérer et d’éviter toute chute ou problème mécanique. Le titre lui avait justement échappé au dernier moment l’an dernier, à Cahors, à cause d’une chute dans l’avant-dernière course.

Il suffisait de voir le sourire radieux de Thomas après l’arrivée pour comprendre que ce moment douloureux semblait enfin derrière lui ; il n’a pu retenir ses larmes sur le podium lorsque la Marseillaise a retenti pour célébrer son deuxième titre mondial. Gageons aussi que cet épisode calmera la tension entre les deux frères (lire ici).

Adrien concède pour sa part que, même si Aprilia a amélioré sa moto en 2012, les progrès du côté de TM avaient été beaucoup plus marqués; pour lui il était donc impossible de prendre l’avantage de manière significative sur Thomas ou sur Mauno Hermunen, même s’il se sent encore tout à fait dans le rythme du championnat.

Mauno, qui a changé de team et de moto cette année (lire ici), termine le championnat en deuxième position; pourtant, blessé à la cheville lors de la première course à Carole, il s’est battu jusqu’à la fin. Il se satisfait de ce résultat très honorable, mais ne peut s’empêcher de se demander quel aurait été le résultat s’il n’avait pas été disqualifié sur une course en début de championnat, perdant ainsi 22 points.

Cette manche du championnat du monde a été la première manifestation après la réouverture du célèbre circuit Carole ; en effet, menacé de fermeture, il a été repris par la FFM et rénové durant l’été. Et on peut dire que c’est une franche réussite ! Il est bon de voir que le supermotard peut attirer un aussi grand nombre de spectateurs. Espérons que la saison prochaine en France soit à l’image de cet événement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *