Le circuit Paul Ricard en mode Supermotard

_ALX7715

Pour l’avant-dernière épreuve au calendrier du Championnat de France Supermotard, direction Le Castellet à coté de Marseille, où le prestigieux Circuit Paul Ricard nous accueillait sur la piste flambante neuve de son « Driving Center ». Quelques pilotes avaient déjà eu la chance de participer au roulage d’inauguration organisé 2 semaines auparavant, mais la majorité ont découvert ce nouveau circuit à leur arrivée sur les lieux.

Malgré le soleil et la qualité du revêtement les premières impressions sont mitigées, notamment en raison de l’éloignement du paddock et de la rapidité du tracé. La partie terre impressionne aussi avec une table de 10m qui oblige à prendre les freins avant un appel assez raide, une épingle légèrement en dévers et sans aucun appui ainsi que de grands boulevards sur un sol argileux. Face aux remarques des pilotes la FFM a bien tenté d’ajouter quelques modifications de dernière minute pour casser la vitesse à différents endroits dans la terre, mais il faudra attendre le dimanche matin pour avoir un tracé matérialisé par de vrais obstacles et réellement figé.

La météo s’est dégradée dans la nuit de samedi à dimanche avec de fortes pluies qui ont duré jusqu’à dimanche midi. La piste est cependant restée très propre et les spectateurs n’ont pas été découragés : venus en nombre dès la samedi, ils étaient encore plus nombreux dimanche après-midi à venir profiter du spectacle.

Dans la catégorie S1 Prestige, les absences de Sylvain Bidart (parti au Mondial Supermoto en Sicile avec le team Luc1) et d’Aurelien Grelier (pour raisons personnelles) sont en partie compensées par le retour de Fred Guerin et la participation de Boris Chambon. L’ancienne gloire du Supermotard français était venue se faire plaisir sur ses terres au guidon de l’Aprilia d’Adrien Chareyre (cf mon interview ici pour plus d’infos), pour le plus grand plaisir des spectateurs. A noter également l’arrivée de François Vavasseur dans la catégorie reine après son retour fracassant en Challenger à l’Alpe d’Huez en aout.

Victime d’une casse moteur lors des warm-up, le leader provisoire Eddy Petard (FAST) s’empare quand même de la pôle sur une moto de prêt. Dans la 1ère manche Waren Bougard (Les 2 Roues) réussit le holeshot et s’accroche à la 1ère place malgré les attaques de Petard, pénalisé par une moto qu’il ne connait pas bien. Fred Guerin s’offre lui la 3ème place pour son retour après une grosse blessure au GP d’Estonie fin juin.
Dans la 2ème manche cette fois Petard part en tête devant Bougard et Guerin. Mais c’est finalement un Stéphane Blot très incisif qui va mettre tout le monde d’accord et prendre les commandes de la course. Derrière Blot, Petard finit par cèder aux assauts de Bougard et Guerin pour terminer 4ème, devant Sylvain Dabert (Trebad) pour qui le roulage de reconnaissance d’il y a 2 semaine a visiblement payé.

Waren Bougard s’offre donc sa première victoire d’épreuve de l’année devant Petard et Blot. Boris Chambon, pénalisé par des chronos très défavorables intègre néanmoins le top 10 après 2 belles finales (17/6/7).
Au classement provisoire Petard conserve 18 points d’avance sur Bougard et 32 sur Blot. Sylvain Bidart est à 79 point, avec à présent 2 épreuves en attente de report de point du mondial (d’après mes calculs il devrait récupérer entre 110 et 144 points selon son résultat à Belmont, ce qui assurerait le pilote Luc1 du titre… à confirmer !).

_ALX7851-Modifier-1

_ALX8483-1-2

Resultats-S1-3

En S2 Adrien Goguet (Les 2 Roues) et Till de Clerq (Blot) se disputent le meilleur temps au tour lors des essais chronos et c’est le jeune pilote Blot qui finit par avoir le dessus.
Dans la 1ère manche Goguet part en tête mais derrière lui Jean-Charles Decabooter (Blot) pousse très fort et finit par passer de justesse en allongeant sur la table à l’entrée de la partie terre. De Clerq termine 3ème très loin derrière.
Dans la seconde manche Goguet part cette fois seul en tête et parvient à creuser l’écart avant de gérer sa course jusqu’à l’arrivée, loin devant JCD et un Guillaume Flandin qui reprend ses marques en compétition.
On retrouve donc encore une fois Goguet sur la plus haute marche du podium, devant De Clerq et JCD. Le pilote Les 2 Roues est quasiment assuré du titre de champion et a annoncé une petite surprise pour sa monture à Belmont 😉

Côté féminin en l’absence de Juliette Berrez, partie rouler au Cdf Enduro, Marion Desceliers (RAW) s’offre sa première victoire d’épreuve (1/1/1) devant Ambre Blot.

_ALX8285-1-2

_ALX8274-1

Resultats-S2-2

En catégorie Challenger, le nombre d’inscription en baisse ne permettait de faire que 2 groupes (les 28 meilleurs pilotes qualifiés en Championnat de France et les 33 suivants en Trophée) contre 3 habituellement.
Cela n’enlevait rien au niveau de la catégorie puisque tous les pilotes jouant les premières places du championnat de France étaient présents. Ils étaient même rejoints par un certain Patrick Demaria, frère d’Yves Demaria et lui-même ancien champion de France MX retraité depuis plus de 10 ans. Comme à l’Alpe d’Huez, c’est donc un revenant qui va dominer l’épreuve et prouver à tout le monde que la moto, comme le vélo, ça ne s’oublie pas ! Gauthier Callet et Elian Gras complètent le podium de l’épreuve.
Parmi les candidats aux premières places, Cedric Alarcos (FAST) et Lilian Boussagol étaient venus chercher des points malgré des blessures mal guéries suite à l’épreuve de l’Alpe d’Huez. Tous deux ont dû renoncer lors de la 1ère manche et mis fin à leur saison.

Au classement provisoire Gras reste en tête et Callet passe devant Boussagol. Malgré les abandons de Boussagol et Alarcos tout reste donc possible dans cette catégorie où au moins 4 pilotes se battent pour faire le podium…

Castellet supermotard

Resultats-ChallengerCdF-1

Chez nos cousins en Superquad, Jeremy Caimi n’a pas renouvelé sa performance de l’Alpe et Christophe Cuche conforte sa position de leader devant Stéphane Morin. Mathieu Blanc reste 3ème au classement provisoire malgré son abandon dans la 2ème course qui a permis à Yannick Sartoretto de se rapprocher à 8 points du podium.

_ALX7924-1Resultats-Superquads-4

Pour conclure ce compte rendu, on peut noter que l’épreuve aura connu son lot de blessures chez les pilotes, mais malheureusement aussi dans le public avec une sortie de piste au cours de la 1ère finale Illimited qui blessera une dizaine de personnes (dont des enfants et parents de pilotes) et fera la une de tous les quotidiens régionaux, un poil enclin à dramatiser les choses… Loin d’être anodin, l’incident n’aura heureusement pas fait de blessé grave parmi les spectateurs, mais aura provoqué de belles frayeurs chez certains parents et mis en évidence une lacune dans la sécurité du circuit (vidéo de l’accident ici).

castellet accident

Compte rendu et photos par Alexandre « TINSTAW » LULL – www.tinstaw.com

2 pensées sur “Le circuit Paul Ricard en mode Supermotard

  • 17 septembre 2013 à 17 h 48 min
    Permalink

    Bon tout d’abord, le Castellet c’est pas à côté de Marseille !!
    Le 83 c’est pas le 13 !!

    Pour ce qui est de la presse,
    J’ai quand même pu agréablement voir des articles sur l’épreuve le lundi matin,
    Qui ne parlait plus que des résultats du week end, et non de l’incident de samedi.

    Espérons qu’ils peaufinent la sécurité du circuit,
    Et qu’on puisse y rouler de temps en temps !

    Répondre
    • 17 septembre 2013 à 20 h 22 min
      Permalink

      Ha je me doutais que qqun allait relever le « à coté de Marseille »… C’est peut-être pas le même département mais c’est à 30 km !! 😀

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *