Mauno Hermunen s’impose au Superbiker de Mettet

prophoto-sd1000-1880

Mauno Hermunen (#131) a triomphé au Superbiker de Mettet 2013. Pourtant la revanche du Finlandais sur Romain Febvre (#1), qui l’avait emporté en 2012, n’aura pas eu lieu. Romain a lourdement chuté lors des essais chrono et n’a pas pu continuer à rouler. Heureusement, après des examens, les nouvelles sont bonnes: il n’a rien de grave et aura simplement besoin de 3 semaines de repos.

prophoto-sd1000-0103

Mauno Hermunen n’a laissé que peu de chances à ses concurrents, en signant le meilleur temps aux essais chrono, et en remportant la victoire de chacune des courses. Il est rejoint sur le podium par Thomas Chareyre (#4) et Sylvain Bidart (#64). Le seul moment où Mauno aurait pu paraître en difficulté était une chute lors de la finale Supermoto; mais le Finlandais est remonté de la dixième à la première place, faisant preuve d’une impeccable maîtrise.

prophoto-sd1000-2970

Mettet, c’est surtout la rencontre des disciplines qui ont donné naissance au supermotard: le tout terrain et la vitesse. Des pilotes du monde entier de ces deux disciplines viennent ainsi se confronter chaque année aux meilleurs pilotes mondiaux du supermotard. Les pilotes invités sont divisés en deux catégories : les Starbikers (pilotes de tout terrain et vitesse) et les Prestige (supermotard). A ces deux groupes s’ajoutent 5 groupes de pilotes engagés en supermotard, qui passent des qualifications afin que les meilleurs puissent se confronter aux pilotes Prestige lors de la finale Supermoto. Enfin les 20 premiers de cette finale s’opposent aux meilleurs de la catégorie Starbikers. Nous avions publié un aperçu des engagés les plus connus dans un article précedent visible en cliquant ici.

Cette année, deux pilotes français ont franchi toutes ces étapes pour se mesurer aux meilleurs : Eddy Pétard (#288), qui signe une très belle huitième place dans la superfinale, et Adrien Goguet (#46), qui a été contraint à l’abandon à la suite d’un problème mécanique.

prophoto-sd1000-0469

prophoto-sd1000-0897

La météo n’a pas été trop défavorable – rien n’est jamais acquis à la mi-octobre en Belgique ! Même si la piste était mouillée les deux premiers jours, il n’a pas vraiment plu. Il faisait en revanche plutôt froid, et le vent a gêné certains pilotes, en particulier dans les sauts. Ceci n’a pas dissuadé de très nombreux spectateurs de venir encourager les pilotes.

Tous les résultats sont consultables sur le site du Superbiker : cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *