Montage anti-dribble STM

Elément indispensable à certains pilotes pour gagner les derniers centièmes de secondes, mais aussi pour les plus novices, qui n’ont plus à gérer le frein moteur avec le fameux point de friction de l’embrayage, leur offrant ainsi un meilleur confort d’utilisation. Avec le mécanisme de l’embrayage STM, le pilote n’a plus à tenir le doigt sur le levier d’embrayage pour faire patiner l’embrayage (point de friction) et peut donc se concentrer sur les autres phases de pilotage. C’est grâce à un ingénieux système de billes guidés et ressort à diaphragme « evoluzione » que cet antidrible permet le découplage de l’ensemble noix d’embrayage/ disques / plateau de pression.

ATTENTION : Ce type d’intervention n’est pas à la portée de tout le monde. Cet article n’a vocation que de support pour les lecteurs intéressés par ce type d’intervention et ne remplace en rien l’expérience d’un professionnel. Si vous tentez de faire vous même cette opération, veuillez à le faire sous la supervision d’un pro ou d’un mécanicien expérimenté. Le site 17pouces.net ne peut en aucun cas être tenu responsable d’une détérioration de votre matériel ou d’un défaut de fonctionnement ultérieur.

Étape n° 1

Préparez l’outillage nécessaire à l’opération :

* Clé à en T ou pipe, ou cliquet de 8mm
* Cliquet et douille de 21mm
* Clé dynamométrique
* Tournevis plat
* Outillage spécifique STM
* Graisse haute température
* Papier d’essuyage


Étape n° 2

Nous traiterons seulement du montage de l’anti-dribble STM et non du démontage de l’embrayage d’origine, nous partirons donc de la vue « cloche nue ». La technique la plus simple est directement dérivée des mécanos de GP et consiste à coucher la moto sur le sol afin de ne pas avoir à vidanger l’huile moteur. Vous pouvez également ne pas avoir à démonter la pédale de frein selon les machines… N’oubliez pas la rondelle d’origine entre la cloche et la noix d’embrayage !


Étape n° 3
Posez à plat le plateau, déposez un peu de graisse sur les guides, placez les 6 billes de glissement.

 

 

Mettez un peu de graisse sur le tambour, assemblez l’ensemble puis fixez le groupe crée, tambour plaqué, avec une vis M6. Vous éviterez ainsi qu’une bille tombe dans le moteur lors du montage de l’ensemble.

 

 

Insérez l’ensemble sur l’arbre primaire, installez les disques lisses et garnis, de préférence neufs, ou contrôlez leur état selon la limite de service constructeur. Retirer la vis M6 précédemment montée et commencez à insérer les éléments dans le tambour en respectant l’ordre suivant : Segment d’appui du ressort secondaire, moyeu d’arrêt du tambour et ressort secondaire. Vérifiez que tous ces éléments du tambour soient bien graissés et en place.

 


Étape n° 4

Apposez l’ensemble plateau de pression, segment d’appui du ressort primaire, ressort primaire, plateau pousse ressort, plateau pousse ressort, roulement à bille, moyeu d’arrêt ressort, rondelle dentée (partie convexe vers le haut) et écrou d’origine. Vérifiez également que tous ces éléments du tambour soient bien graissés et en place.

Bloquez le plateau pression à l’aide de la clé spécifique STM et viser l’écrou d’origine sur l’arbre primaire et serrez l’écrou d’origine au couple indiqué par le constructeur (ici 80 Nm)


Étape n° 5

La tige de poussée étant toujours dans l’alésage de l’arbre primaire, insérer le centreur à roulement (aussi d’origine).

Posez le couvre plateau de pression. Ensuite positionnez puis insérer à l’aide d’un tournevis plat le segment d’arrêt dans son logement dans le plateau de pression.
Vous pouvez vous aider du pouce en enfonçant le couvre plateau de pression pour dégager le logement.

 


Étape n° 6

Une fois le montage terminé, pressez plusieurs fois le levier d’embrayage pour vérifier que le plateau de pression s’ouvre et se ferme normalement.


Étape n° 7

Revisser le carter d’embrayage. Il existe une petite combine afin de ne pas se tromper dans la longueur des vis (qui sont parfois très différentes). Cette dernière consiste à simplement poser les vis dans les trous, elles devront être à égale distance les unes des autres du plan à serrer. Puis remontez la pédale de frein


Étape n° 8

La moto étant restée au sol, vous n’aurez pas à refaire le plein d’huile (à moins qu’une vidange ne s’imposait avant) et serrez prêt à partir vers une nouvelle sensation de glisse…

Comme chaque nouvelle pièce montée sur votre moto, un petit rodage sera nécessaire, surtout si vous montez des disques neufs.


L’anti-dribble STM est disponible à des prix discount chez : Insane-parts.com